Partagez

Un modeste village bien au cœur des lavandes,
De torrents parfumés et des hommes avertis.
On peut voir dans leurs yeux la couleur des amandes,
Des soleils vieillissants qui décorent leurs outils.

Les chemins sont nombreux sur ces terres cultivées
Aux échelles de restanques et aux pins odorants ;
Belles arbouses et asperges viennent garnir le souper
Qu’une partie de pétanque saura clore bien souvent.

Cette vie reposante et ces gens sympathiques
Furent les repères marquants de ma vie de bambin.
La nature, mon amie, et les figues, mon éthique…

Tant de choses sans gloire qui nous aident vers la fin.
Un jour, je viendrai, retrouver oliviers,
Reliefs arrondis et sandales aux pieds.

Stephane Meuret
Copyright 2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 21 votes