Partagez

A Mary

Ô chère Mary,
Ta douce maman
Veille sur toi et te sourit
Depuis le firmament.

Avec amour elle t’a portée
Toi Mary, sa jolie poupée,
Son ange venu égayer
Son charmant et doux foyer.

De là-haut elle te dit :
« Ma grande, fais-moi plaisir,
Ne sois pas triste Mary chérie.»

« Je ne suis pas malheureuse,
je veux te voir sourire,
Alors vis et sois heureuse.»

Belhamissi sadek le 13.10.2017
Poème dédié à toute femme qui a perdu sa mère. Fille,
jeune fille ou mère, elle est plus affectée par cette perte
que l’ homme. En effet n’était-elle pas à la fois la fille, la
sœur et la confidente de sa chère maman disparue?
Mais cette maman avait aussi perdu la sienne…..
Alors, reprends doucement goût à la vie et sois courageuse,
reviendra alors le sourire et tu seras comme avant heureuse.
B.S



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.94 sur 16 votes