Partagez

Voilà le Noir,
lui qui semble si reposant.
Je plonge dans le Gouffre,
dans le Néant.
Ma baignoire se remplit,
à l’aide,
de mes propres larmes.
Je me noie.
La souffrance ne vient pas d’Elle,
si seulement.
Elle me vient de la Folie,
la Folie vient de moi.
Des idées noirs par ci, par là.
Beaucoup de hauts,
je suis maintenant si bas.
Je me laisse tomber,
sans savoir si je vais rebondir.
Sans vraiment le vouloir.
Le monde était si beau,
la lumière si belle…
et maintenant,
voilà le Noir.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 11 votes