VOIR ALEP ET …


VOIR ALEP ET …

Voir Alep et mourir sous les trouées des bombes
Où même les enfants ne rêvent que de peurs ,
Irréels et sanglants en haillons dans leurs songes ;
Regardez- les errer les yeux vrillés d’horreurs !

Alep où rien ne pousse à part de sombres ruines ,
La tempête des cris accompagne les os
Et glousse le vacarme et la mort tambourine ;
Partout cette traînée où passe Thanatos …

Et toujours ces avions la mort aux bouts des ailes ,
Transhumance inhumaine avide du néant

Moissonnant sans répit la vielle citadelle .
Ô messieurs les Saigneurs vous êtes rayonnants ;
Ukases du profit , rien pour vous ne vaut l’homme !
Rayez chaque mosquée , une église par là ,
Instaurez votre dieu , veau d’or qui déraisonne ;
Rasez la belle Alep elle refleurira !

Pierre Pages – VOIR ALEP ET …
image: ibtimes.co.uk


Pour voter, vous devez être connecté (utilisez connexion facebook ou par email)
Veuillez vous connecter pour voter: Connexion Facebook  Connexion Email
Note du public :
4.73 sur 11 vote(s)

14 commentaires

  1. Je hais les gouvernements arabes. Je les hais!
    Des salops de la pire espèce laissant des innocents et des enfants mourir. Des meurtriers assoiffés de sang…

  2. Mon vote n’avait pas été pris en compte car je n’avais pas confirmé mon vote…
    J’espère que ta poésie va monter, monter…Belle soirée Pierre !

  3. Comment rester insensible devant un poème si poignant. Dieu que l’homme peut-être autant cruel qu’il peut-être bon ! Merci pour le partage Pierre. Je décroche les 5*.

Laisser un commentaire

Pour laisser un commentaire vous devez etre connecté: