Partagez

Voir Alep et mourir sous les trouées des bombes
Où même les enfants ne rêvent que de peurs ,
Irréels et sanglants en haillons dans leurs songes ;
Regardez- les errer les yeux vrillés d’horreurs !

Alep où rien ne pousse à part de sombres ruines ,
La tempête des cris accompagne les os
Et glousse le vacarme et la mort tambourine ;
Partout cette traînée où passe Thanatos …

Et toujours ces avions la mort aux bouts des ailes ,
Transhumance inhumaine avide du néant

Moissonnant sans répit la vielle citadelle .
Ô messieurs les Saigneurs vous êtes rayonnants ;
Ukases du profit , rien pour vous ne vaut l’homme !
Rayez chaque mosquée , une église par là ,
Instaurez votre dieu , veau d’or qui déraisonne ;
Rasez la belle Alep elle refleurira !

Pierre Pages – VOIR ALEP ET …
image: ibtimes.co.uk



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.73 sur 11 votes