Partagez

Quand tu es arrivé dans ma libre vie
T’as fait mine de vouloir en faire parti
Venant de l’enfer,tu t’y était construit,
forgé une âme fatiguée et déjà aigrie
Dans un lointain et hypocrite pays
Tu avais déjà dépensé ton énergie
Pourquoi ce masque avais tu mis ?
Seul et bien accompagné nul besoin
Je n’avais de tes pseudos bons soins

En premier, tu m’as volé ma liberté

Après des années, bon an mal an
J’eus la dure surprise charmante
De te savoir plusieurs fois partante
Mais ce franc courage te manquant
Tu étais, quand même,resté
Huître accrochée à son bancal rocher
Tristes sensations de s’être trompé
Douloureuses désillusions arrivées
Bref continuer mais le cœur brisé

En second, mon amour, tu as braqué

Puis vint le temps bénis des enfants
Moi qui était plus que récalcitrant
Peur de faire souffrir des innocents
J’ai juste bêtement obéit con-sentant
Pour notre bonheur et mon salut
Deux trésors sont descendus, venus
Pour toi juste des armes contre moi
J’en suis privé mon dieu quel émoi

Au final c’est moi qui vais m’envoler

Slimgiant974 21/09/2016
A mes enfants perdus



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
2.5 sur 2 votes