Partagez

Vous !


Vous ne m’aurez pas avec vos apparats             

Ces choses inutiles qui sont vos appâts

Quand la bonne soupe aux pois suffira


Vous ne me mènerez pas moins par le bras

Par vos maudits faits d’arme, vos combats

Par cet argent qui affame dans l’anonymat


Tant de bons repas, quand l’autre n’a pas ! (appât)

Pour vous bien infâmes, maudits et renégats !

Il existe bien des mets que vous n’aurez pas


Vous pensant tout bedonnant, tels de vils rats

Vous qui vous vautrez dans l’enclos d’ici-bas

Sachez que nous viendrons, même pas-à-pas


Vous rappeler que vous n’êtes qu’agrégats !  *

Car, vous aussi, n’échapperez pas au trépas

Quand sonnera, un jour, le doux son du glas 


…/…


La vie est un défi, nous le relevons chaque jour 

Avec grâce, force, croyance et ténacité ! 

Nous avons besoin de l’un comme de l’autre 

C’est dans l’union que nous puiserons la force 

Et non dans les vils et bien inutiles combats


Thierry Titiyab Malet (le 11 mars 2018) (Le lion et le rat en image, emprunté sur le web, merci à l’auteur qui m’est inconu) 


* Le terme agrégatdérive du verbe latin aggregare, lui-même dérivé de grex-gegis (troupeau)

https://youtu.be/yYikYDnlTrY




Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.93 sur 54 votes