Partagez

Au dessus des nuages
La ligne d’horizon
Un ciel bleu sans étoiles
Etrange sensation.

Je vole tel un oiseau
Par-delà les contrées
Œil observant le monde
Vue de l’éternité.

De derrière le hublot
Je scrute l’infini
Rougissant le soleil
Aux portes du paradis.

Ici règne silence
Douce sérénité
Point d’arbres ni de fleurs
Juste la voie lactée.

Soudain la nuit marine
Enveloppe la stratosphère
Ainsi volent en éclats
Les marques de l’Univers.

Me voici pour un temps
Suspendue dans les airs
Là au fond de mon âme
Je suis loin de l’enfer.

Tous droits réservés©Marie-Hélène Coppa



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.71 sur 17 votes