Partagez

Suspendu à tes cils,
Comme une larme,
Je fixe l’horizon au fond de tes yeux,
Et je m’en vais à chaque instant,
Cueillir le fruit de l’impossible.
En deux pas,
Je franchis les océans,
Pleins de larmes des amoureux,
En mal de vivre et jamais heureux.
Je chasse les mots insignifiants.
L’amour devient impossible.
Je tourne en rond,
Suspendu à tes cils;
Et je fixe l’horizon au fond de tes yeux.

Younes ZEMNI.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.57 sur 21 votes