Partagez

ZENITH.
On dirait que le temps s’est arrêté
Plus d’horloge ni des heures à égrener …
Que le soleil
Qui se décale dans le ciel

Il est au zénith : point de culmination
Chaleur et illumination !
Il est midi …
C’est l’astre qui me le dit !

Le temps s’est arrêté
N’existent que moi et mes anxiètés ..
Je dois les éliminer
Pour plus de sérénité …

C’est le silence qui va m’aider …
Car ma source d’inspiration est cassée ,
Elle s’est vidée avec le bruit strident
Qui se brise comme un mirage affolant !

Je m’éloigne prudemment
Vers mon ruisseau sous le vent :
Allongée sur la mousse
Mes idées me repoussent !

Car tes absences à répétition
Ont fait stopper le temps en abandon !
C’est un silence en tourbillon
Qui alarme mes pensées en ébullition !

Et je gribouille dans l’affolement
Pour éviter tout affrontement …
Je ressurgis sous la cascade pour calmer la canicule
Je lâche tous mes crayons pour des émules !

Je nage dans le bassin bleu
Il est midi ,le ciel est bleu !
Je suis au zénith :me surpasser
Mais ne ressembler ….
A personne : garder mon style dans mon domaine:
Cascade et écumes me ramènent
Dans ma réalité …Mon rêve s’est brisé ….
Le temps s’était arrêté
Un court instant
Evacuer mes peines tout doucement !

Elles ont disparu
Comme le soleil descendu
C’est un coucher
Agrémenté
De nuages orangés
L’océan l’a avalé
Mon île va s’endormir
Le silence va l’envahir
Ma muse lavée de tous ses bruits
Retrouve ses songes de la nuit .

Ton retour a gommé les mauvais souvenirs
Dans tes bras je vais m’évanouir…
Notre amour est au zénith
Ce sont nos actes qui l’abritent !
LUCYE RAYE



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 19 votes